FONDATION MARECHAL DE LATTRE





CEUX DU MAQUIS DE MERRY-VAUX



Guy de Kergommeaux




Guy de Kergommeaux a 21 ans au moment de la déclaration de guerre en 1939. Il fait un service militaire accéléré (EOR St-Cyr) et sort aspirant dans l'infanterie coloniale. Volontaire pour partir au feu, il ne peut combattre en raison de la déclaration d'armistice. Il poursuit alors ses études de droit et s'inscrit au barreau de Paris en 1943, tout en participant à diverses actions de résistance dans l'Oise. Averti par son ancien chef de corps de St-Cyr du débarquement prochain, il prend la tête d'un groupe de 5 résistants dans l'Yonne. Il le transformera en un maquis de 200 soldats avec lequel il mènera les combats de la libération et entrera le premier dans Auxerre le 24 août 1944. Il intégrera son maquis dans la Première Armée, débarquée en Provence, et fera avec lui la campagne de France, d'Allemagne et terminera la guerre commandant d'armes de la ville de Wörgl dans le Tyrol autrichien. Guy de Kergommeaux nous conte cette épopée. Celle de " Ceux de Merry-Vaux ", soldats sans formation mais non sans courage, amalgamés à la Première Armée française, qui choisirent la voie du combat pour que vive la France.





Guy_de_Kergommeaux.jpg (28 Ko)






Sommaire :

Préface par le Général A. Sciard, Président de la Fondation Maréchal de Lattre
La constitution du maquis de Merry-Vaux
MERRY-VAUX
Comment s'est constitué le Maquis de Merry-Vaux ? Beaurin d'abord
La Fontaine-Joubert
Travers et trois autres aspirants arrivent chez Bernard Moreau
Mais qu'était alors en réalité la Résistance ?
Merry-Vaux
L'épisode d'un Maire Collabo
Merry-Vaux devient PC du département FFI
Chevrier arrive à Merry-Vaux où il installe son PC de Départemental FFI
Pendant ce temps qu'est devenu Bernard Moreau ?
A Merry-Vaux Chevrier organise son État-Major
Les SAS (Bob Melot)
Mais voici Bob Melot
Comment Bob Melot était-il arrivé à Merry-Vaux ?
Premier parachutage
Nos actions face à l'ennemi
Visite du " Capitaine Chevalier " à Merry-Vaux
William Colby passe lui aussi à Merry-Vaux
De la préfectorale à Merry-Vaux : Claude de La Bruchollerie
Le 15 juillet 1944 Claude de La Bruchollerie, Secrétaire Général
de la Préfecture de l'Yonne se joint à nous
Le père Klein
Le 15 août 1944 arriva un autre personnage cumulant d'éminentes qualités :le RP. Klein, X et Jésuite
Merry-Vaux aux alentours du 15 août 1944
Merry-Vaux choisi par les Alliés pour une opération de diversion en août 1944
Ils arrivent !
Les derniers jours à Merry-Vaux
La libération d'Auxerre et le maintien de la légalité républicaine
Le 23 août 1944 - Ordre de marcher sur Auxerre
Mission donnée par Chevrier au Maquis de Merry-Vaux
L'ambiance dans la ville
Nous apprenions l'existence de l'AMGOT et les parades de de Gaulle face à ce grand danger
Constitution du Ier Régiment du Morvan
La 2e compagnie du Morvan en mission à Chaumont
Contact avec le Commandant britannique Hastings
Face au Décret du 20 Septembre 1944 - Décisions à prendre
Le Régiment du Morvan se constitue progressivement avec tous ceux qui ont signé leur engagement pour la durée de la guerre
L'intégration à la 1ère Armée Française
Le 1er Bataillon embarque dans les GMC de la Ière Armée
L'accueil à la 1ère DFL
Mieux vaut avoir à faire à Dieu qu'à ses Saints
Le Blanchiment de la Ière DFL
Une autre visite, non, un retour, m'est proposée celle du Père Klein
Quel était désormais le Rôle du Lieutenant-Colonel Chevrier-Sadoul ?
Quelle mission Roosevelt réservait-il à la France et à son armée ?
Les combats des Vosges
Mais revenons à ce temps de Montvilley
Un autre jour on nous annonça que nous allions être relevés
Fresse
Le Haut du Them
Mais la guerre continuait et il fallait repartir en avant
Les Archives du Régiment du Morvan, permettent-elles une explication ?
La bénéfique relève d'une Compagnie FFI du midi
Enfin nous voici en Alsace ! Storckensohn !
Et le Lieutenant Gérard Laour est de nouveau avec nous
Saint Amarin
La brusque offensive von Rundstedt
La poche de Colmar
Inspection du Général de Lattre à Illfurth
La Garde au Rhin
Une patrouille sur l'autre rive
L'Allemagne
Nous étions envoyés vers Strasbourg
Que faire de Kurt ? Notre Prisonnier ?
Lindau
Bregenz
Feldkirch
La Principauté de Lichtenstein
Sonntag
8 Mai 1945
La Fête Dieu à Sonntag
Un autre choix se présente à nous
Wörgl en Autriche (Tyrol)
Notre départ de Sonntag puis Wörgl
Mes Rapports quotidiens avec le Bourgmestre
Le Camp de Prisonniers
Les hautes personnalités françaises qui furent internées au château d'Itter
La garde du dépôt de matériel allemand
Le Camp Russe
Une mission à l'Hospice de la Ville
Salzbourg, Berchtesgaden et le Nid d'Aigle
Berchtesgaden
Le Nid d'Aigle d'Hitler
De là nous sommes rentrés à Wörgl
24 Juillet 1945 Dissolution de la Ière Armée Fançaise
Préparer notre retour en France
Retour en France puis à la vie civile
Conclusion sur l'Histoire de Merry-Vaux et de sa suite jusqu'à Wörgl

Bibliographie
Annexe - Photographies et Documents
Sigles et Acronymes
Index des Noms cités dans cet ouvrage
Remerciements